La marche à suivre lorsque l’on veut se lancer dans l’aventure numérique et rédactionnelle qu’est le blogue peut sembler nébuleuse. Comme rédactrice Web, je me fais souvent poser cette question : « Si je souhaite écrire moi-même mes articles de blogue, par quoi dois-je commencer? ». Mis à part être certain que vous en avez envie et que vous avez suffisamment de temps pour le faire et que, advenant que le français ne soit pas votre tasse de thé, vous avez envisagé embaucher un réviseur, les étapes sont relativement simples. Voici donc le B.A. BA du blogue ou avoir son propre blogue : les premières étapes.

Se positionner

Il y a les professionnels (vous!), et les professionnels du contenu. Qu’ils soient rédacteurs Web ou spécialistes en marketing numérique, vous devrez trouver parmi eux une personne qui puisse vous aiguiller quant aux mots et aux chaînes de mots (appelées longues traînes) les plus efficaces pour votre référencement sur Internet. En d’autres mots, si vous voulez que vos articles servent à ce qu’on vous trouve plus facilement sur le Web, il vous faudra effectuer une recherche de mots-clés qui seront les plus rentables pour vous et votre entreprise ainsi que pour votre visibilité. Si vous vous sentez d’attaque et curieux, vous pouvez aller voir du côté de Google Trends et Adwords. Attention : cela vous prendra certainement plusieurs heures avant de vous familiariser avec ces plateformes, ne vous découragez pas!

Distinguer passion et intérêt

Vous êtes fiscaliste et adorez parler de budgets provinciaux, ok. Par contre, votre lectorat, vos cibles, sont-ils eux aussi intéressés par ce sujet qui enflamme votre cœur? Peut-être pas. Cherchez à savoir ce qui intéressera fondamentalement vos lecteurs. Par exemple, quels articles au sujet de la fiscalité sont les plus partagés sur LinkedIn?

Par ailleurs, si vous êtes passé maître dans l’art de décortiquer les budgets provinciaux et que vous avez trouvé une façon bien à vous de vulgariser votre idée, même si elle s’avère plutôt innovatrice ou même farfelue, tentez le coup! Vous découvrirez peut-être une niche inexploitée.

Connaître les types d’articles de blogue

Il existe monts et mers de types d’articles de blogue.

  • Les séries d’articles sur un même sujet
  • Les « tops » (top 10 des meilleurs…)
  • Les chroniques « test » (J’ai testé pour vous…)
  • Les erreurs à éviter
  • Les « how to » ou tutoriels
  • Les listes (Ex : les comptes Twitter à suivre absolument)
  • Les entrevues avec un expert
  • Les trucs et astuces

Ils ont tous leurs forces et leurs faiblesses et le but, selon votre domaine d’activité bien sûr, est de varier en genre. Vous remarquerez bien assez vite le type d’article qui plaît le plus à vos lecteurs. De surcroît, vous pourrez miser sur ceux-ci et développer le contenu en ce sens. Par contre, gardez en tête que même si nous avons des préférences en matière d’articles de blogue, la nouveauté et la variété sont tout de même rois…ou reines!

La structure de vos articles de blogue

Il est impératif de structurer vos articles. C’est d’ailleurs par cette étape que la rédaction de votre contenu devrait débuter. Classer vos idées et attribuez-leur un ordre de priorité. Les gens doivent être attirés par les titres et, parfois, ne liront que ces derniers. S’ils sont assez évocateurs, tout en étant « punchés » et attirants au niveau syntaxique, les gens liront ce qui se trouve au-dessous. Les logiciels de cartographie conceptuelle ou « mind mapping » sont vraiment pratiques à cet effet. Je vous avouer que l’étape du premier titre vient paradoxalement souvent en dernier. Lorsque tout a été hiérarchisé, les idées bien établies et ordonnées, il est plus facile de trouver un titre général. Prière de penser à vos mots-clés! On devra les retrouver, surtout dans les titres!

Soyez créatif

C’est l’été? L’automne? Vous avez été témoin d’un événement particulier qui vous a interpellé au niveau professionnel? On a annoncé une nouvelle déterminante pour votre secteur? N’hésitez pas à en parler dans votre texte, à teinter votre propos pour le rendre à la fois actuel et intemporel. Il sera actuel si vous y intégrez des faits réels et de circonstance et intemporel si votre propos n’est pas appelé à changer rapidement. Il va sans dire, en ce sens, que si le contenu d’un des articles de votre blogue devient totalement désuet ou faux, vous devrez le rectifier.

Variez votre contenu

Le texte est très évocateur, mais une image égayera à coup sûr votre lecteur. S’il y en a plusieurs, bingo! Il sera certainement beaucoup plus porté à lire et à consulter vos articles. Prenez garde toutefois aux images téléchargées ou « empruntées » sur le Web, car si elles ne sont pas libres de droits, vous pourrez vous retrouver avec des factures plutôt salées! Les infographies sont quant à elles ultra efficaces, elles sont simples et l’information y est synthétisée. Plusieurs lecteurs de blogue, lorsqu’ils en voient une, s’y réfèrent immédiatement afin de trouver l’information voulue. Une formule gagnante!

Mettez-y vos couleurs

L’identité de votre entreprise, au moment où vous décidez de démarrer un blogue, doit être très claire et bien définie. Avez-vous un logo, une mission, un slogan, des couleurs que vous reprenez dans tous vos documents promotionnels? Ces éléments doivent aussi se retrouver dans votre blogue, qui n’est en fait qu’un prolongement de votre entreprise qui atteindra plus personnellement vos clients et prospects. Ils doivent sentir très rapidement l’essence de votre image corporative à la lecture de vos écrits.

 

Enfin, osez! La formule essais et erreurs ne s’applique pas juste aux recettes de gâteau sans gluten! Comme dans tout processus marketing ou publicitaire, l’important est d’être créatif et surtout d’être à la fois à l’écoute des besoins de vos cibles et attentif à la rétroaction de ces derniers!

 

Traductrice et rédactrice Web, mon œil avisé, tant en français qu’en anglais, fait de moi une correctrice et réviseure redoutable. J’ai une profonde admiration pour la syntaxe fluide, les mots évocateurs ainsi que pour les expressions qui traversent le temps. J’aime étoffer, moduler et nuancer la langue. Par dessus tout, j’aime jongler avec les mots afin de créer des textes semblables à une musique.